Politique 2007

La politique vus de nous citoyen
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Segolene dans les banlieu

Aller en bas 

Que pensez vous de ce pacte des banlieux?
IL est intéréssant
0%
 0% [ 0 ]
Il est une copie du pacte écologique de Nicolas Hulot
50%
 50% [ 1 ]
Il est inutile
50%
 50% [ 1 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
velpo
Admin
avatar

Nombre de messages : 310
Age : 25
Localisation : Mulhouse
Date d'inscription : 27/02/2007

MessageSujet: Segolene dans les banlieu   Mer 28 Fév 2007, 13:28

La candidate socialiste a signé le « pacte social et citoyen » du collectif AC le Feu .


AU PIED de la cité du Bois-du-Temple, la démonstration de Ségolène Royal tient en quelques pas : elle peut aller et venir en banlieue sans heurts, alors que Nicolas Sarkozy, assurent les socialistes, y est persona non grata. La candidate du PS à la présidentielle était hier à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. C'est dans cette ville très défavorisée, à 20 km de Paris, qu'ont commencé, il y a seize mois, les émeutes de banlieue, après le décès de deux jeunes poursuivis par la police.


« Mon grand chantier présidentiel, ce sera la réussite des quartiers populaires. Je ne veux plus que vous soyez considérés comme un problème mais comme une partie de la solution, a lancé Royal hier aux habitants de Clichy-sous-Bois. Vous faites partie intégrante de la Nation. »


Royal n'a pas cité une fois Nicolas Sarkozy, laissant cela au premier secrétaire, François Hollande, qui se trouvait lui aussi en banlieue hier soir, à Argenteuil.


« Rien n'a changé »


Bien entourée et porteuse d'un message résolument positif, Ségolène Royal n'avait aucune raison d'être bousculée. Aux côtés des proches de « Zyed et Bouna », et de leur avocat Jean-Pierre Mignard (qui est aussi l'ami personnel de Royal), la candidate a commencé sa visite en se recueillant quelques instants devant la stèle érigée à la mémoire des deux victimes. Entre octobre 2005 et aujourd'hui, « rien n'a changé », a-t-elle commenté plus tard. « Les choses peuvent rebasculer très rapidement si rien n'est fait. »


Accompagnée par le maire, Claude Dilain, elle a ensuite rencontré une association de quartier qui s'occupe notamment de soutien scolaire. « Est-ce que vous auriez besoin d'étudiants bénévoles » pour vous aider, demande-t-elle. L'idée figure dans son programme. Royal voudrait obtenir l'onction du terrain. « Je veux que tous les enfants puissent avoir du soutien scolaire gratuit. » Mais l'inquiétude des trois permanents de l'association concerne d'abord la pérennisation de leurs fragiles emplois aidés.


Au bout du compte, deux habitants disent clairement qu'ils voteront pour elle. Mais pour des raisons différentes : parce qu'elle est socialiste, comme Claude Dilain, qui était présent « 24 heures sur 24 pendant les émeutes », dit l'un. « Si vous voulez le changement, votez Ségolène Royal, dit un autre, et ne votez pas pour Joe Dalton. » C'est de Nicolas Sarkozy qu'il est question.


Raison officielle de sa venue à Clichy-sous-Bois, Ségolène Royal a enfin rencontré le collectif AC le Feu, qui s'est créé après les émeutes de 2005. Pour redonner de l'optimisme aux habitants de Clichy-sous-Bois, Royal ne manque pas d'entrain : « J'ai confiance en vous, en vos talents, en votre énergie », a-t-elle déclaré, ajoutant : « Il n'y aura pas d'assistanat ou de mise sous tutelle. » À titre d'exemple de la créativité en banlieue, elle s'est félicitée d'un cadeau qu'elle venait de recevoir : « Tout à l'heure, l'un d'entre vous m'a offert un beau tailleur rose, c'est formidable de créer comme ça une activité. » Interpellée sur les « injustices de la police », elle a réaffirmé que pour elle, la solution c'est « la police du quartier » (lire ci-dessous).


L'association AC le Feu avait invité tous les candidats à la présidentielle à signer son « pacte social et citoyen » qui comporte une centaine de propositions, certaines ayant trait aux banlieues, d'autres n'ayant qu'un rapport lointain avec elles. Ségolène Royal s'est exécutée, tout en écartant une trentaine d'idées.


Le candidat de la LCR, Olivier Besancenot, que Royal a soigneusement ignoré, a également signé le document. Demain, c'est au tour de José Bové et de Marie-George Buffet. Quant à Nicolas Sarkozy, s'il veut signer, il devra d'abord « démissionner » du ministère de l'Intérieur, a expliqué le président du collectif, Mohammed Mechmache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://politique2007.superforum.fr
 
Segolene dans les banlieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Québec - Le Porc dans les Cantines
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )
» 14-18 les bûcherons Canadiens dans l'Orne.
» La d&co dans tous ses états...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Politique 2007 :: Politiques en france :: Faits divers-
Sauter vers: